Respirer et avoir de l’air frais

Un des plus gros casse-têtes, depuis que j’étudie ce projet de studio est la question de la ventilation.

Dans la mesure où je vais me retrouver dans un local absolument étanche et sans aération directe, c’est une question cruciale. Par ailleurs, les machines chauffent et les corps aussi.

Il est donc nécessaire d’amener de l’air frais.

 

J’avais consulté plusieurs sociétés spécialisées en VMC, envisagé une VMC double-flux ou deux VMC simple flux, d’y adjoindre une climatisation. Je me suis retrouvé avec des devis indécents ou décourageants et j’ai passés des soirées entières à éplucher les forums à la recherche d’une solution adéquate.

Heureusement, Gérard a pris l’habitude de travailler avec l’excellent frigoriste Yann Dupont et sa société, APAC à La Frette sur Seine. Celui-ci me propose pour un tarif très raisonnable une installation me garantissant fraîcheur, renouvellement de l’air et silence absolu.

En ce 27 mars, Yann est venu faire les carotages nécessaires pour installer le groupe de climatisation extérieur dans le local à vélo, organiser la ventilation dans le sas et distribuer circuit froid et circuit chaud depuis le futur faux plafond du sas vers l’intérieur du studio.

Le silence est assuré par l’utilisation de conduits très larges permettant un débit important avec peu de pression.